Se déplacer dans l'archipel

Les réseaux routiers (sans péage) sont denses, bien entretenus et permettent l’accès aux principaux sites touristiques. On roule à droite. Le code de la route et les indications routières sont les mêmes que ceux en vigueur dans les pays européens.

Moyen de transport très répandu, les taxis sont présents un peu partout sur toutes les îles de l’archipel. Les stations de taxi sont signalées et se situent aux aéroports, devant certains hôtels, dans les grandes villes, aux abords des gares routières et aux débarcadères.

Le transport en commun est largement développé sur les îles de l’archipel. Un service d’autocars modernes et confortables relient entre elles les différentes communes. Pittoresque et peu onéreux, il constitue une excellente occasion pour découvrir l’âme guadeloupéenne.

Les principales compagnies de location de voitures, nationales et internationales, sont représentées. Elles sont en majorité concentrées dans les aéroports et les principales zones touristiques. Il existe également des sociétés de location locales.

On peut aussi louer des deux roues : vélo, VTT, scooter, moto.

Des compagnies aériennes régionales ainsi que des compagnies de transport maritime assurent les liaisons entre les îles et le reste de la Caraïbe. Les vols sont fréquents et quotidiens.

Enfin, ceux qui souhaitent profiter de la diversité de l’archipel de façon originale peuvent choisir de louer un bateau, à voile ou à moteur, avec ou sans skipper.

A lire aussi...

Les Îles de Guadeloupe