Back

Les Saintes

Les Saintes

Un paradis sur mer !

Initialement baptisée « Los Santos » par Christophe Colomb, « Lésent » en créole, ce n’est que le 18 octobre 1648 que cette île deviendra française. Neufs îlots composent l’archipel mais seulement deux sont habités, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, auxquels viennent s’ajouter sept autres îlets inhabités : l'îlet à Cabrit, le Grand-Îlet, la Coche, les Augustins, la Redonde, le Pâté et les Roches percées. 
Autrefois lieu de batailles entre flottes françaises et anglaises, l’archipel des Saintes offre aujourd'hui aux vacanciers un cadre idyllique pour des séjours paisibles. 
L'île est réputée pour son surprenant pain de sucre, son village aux rues paisibles et son « Fort Napoléon » annexé d’un musée au surprenant jardin exotique. De plus, son attractivité est renforcée grâce à sa baie, qui lui permet de faire partie du Club des plus belles baies du Monde.
Elle convient à tous et se laisse apprécier pour sa simplicité d’accès. En effet, dans le cadre du séjour, c’est la voiturette électrique qui est le seul moyen de locomotion. La visite des Saintes peut aussi se faire à pieds pour les plus courageux qui ne manqueront pas de parfaire leur bronzage sans le moindre effort !
 

Terre-de-Bas

Un lieu de caractère!

C’est la célèbre plage de grande Anse qui fait la réputation de Terre-de-Bas ! L’église Saint-Nicolas au toit atypique, en raison de sa forme de carène de bateau renversé contribue également à renforcer cette attractivité.
Connu pour sa plantation de Bois-d‘Inde, unique en Guadeloupe, l’îlot de Terre-de-Bas a longtemps été oublié, au profit de sa voisine Terre de Haut.
Ses atouts, pourtant, favorisent son développement au point de voir affluer un plus grand nombre de visiteurs, à la recherche d’authenticité, dans un décor de carte postale. C’est ici qu’est préservée la tradition de la fabrication du « Salako », chapeau traditionnel de pécheurs, typique de l’île !
Pour le randonneur occasionnel ou confirmé, le choix n’est pas difficile s’agissant des possibilités de traces. « La trace du Dessus de l’Etang » dure seulement 45 minutes, alors que « la Trace des falaises » dure 3 heures !
Le séjour en vaut la peine au cours d’un voyage dans l’archipel des îles de Guadeloupe !

 

 

Size945 HA

Number of inhabitants1 269

Top of page
Top of page

Terre-de-Haut

Terre de terroir et d’amour!

Terre-de-Haut, à l’extrême sud-ouest de la Guadeloupe continentale, était une étape stratégique d’un point de vue militaire. Aujourd'hui cet îlot s’est résolument tourné vers le tourisme pour le plaisir des Saintois et des visiteurs !
C’est précisément à Terre-de-Haut qu’on retrouve le majestueux Fort Napoléon, témoin de l’histoire mouvementée de l’archipel guadeloupéen. Les magnifiques maisons multicolores tout le long du parcours ajoute à son cachet et font d'elle le "Saint Tropez des Caraïbes".
C’est également là que l’on peut admirer les canots de pécheurs appelés "saintoises", héritage des premiers habitants d’origines bretonnes et normandes. 
Il n’est pas question de quitter ce paradis avant d’avoir déjeuné dans l'un des restaurants typiques de la place…
Question détente, un large choix est proposé en terme de plages : La plage de Pompière, la plage du Figuier, la plage de Marigot, l’Anse Crawen ou encore la plage du Pain de Sucre pour les plongeurs. La seule difficulté sera de décider, vu qu’elles sont aussi belles les unes que les autres. Il ne sera pas facile de quitter ce lieu magique et sa population si accueillante. Pourtant le souvenir des délicieux « Tourments d’amour », galettes typiques fourrées aux fruits locaux, achetées aux « doudous » à l’arrivée mettront certainement du baume au cœur !
 

Size522 HA

Number of inhabitants1 729

Top of page
Top of page