Basse Terre

Basse-Terre

PROFITEZ DE SA VRAIE NATURE

Constituant l'une des ailes qui forment le papillon de la Guadeloupe, Basse-Terre vous regarde du haut de la majestueuse silhouette de sa Grande Dame, le volcan de la Soufrière culminant à 1467 mètres au cœur de la forêt tropicale.

Défiez la canopée à bout de bras dans les parcours accrobranches, voyagez dans le temps en parcourant Basse-Terre où quatre siècles d’Histoire vous attendent. Sur ses plages, à travers sa végétation luxuriante ou au fil des cascades… tout vous invitent à l'aventure, tout naturellement !

Découvrez des plages de sables noir, brun, ocre et rose, plongez au cœur de la fameuse réserve sous-marine du Commandant Cousteau (avec son buste immergé)… Visitez l’héritage culturel et historique de l’île : ses églises catholiques, son temple hindou, son fort militaire du XVIIe siècle ! Un véritable livre d’histoire à ciel ouvert !

Empruntez l’un des nombreux itinéraires de randonnées balisés et d’intensité variable pour apprécier sa richesse spectaculaire. Avec ses 17 000 hectares de forêt classée Parc National depuis 1989, ses nombreuses chutes d’eau, ses parcs aux plantations diverses et sa flore luxuriante comptant plus de 3000 espèces d’arbres, Basse-Terre est l’île aussi sauvage que majestueuse qui saura, à coup sûr, vous dévoiler tout son charme au naturel !

Baie-Mahault

couche de soleil au port de jarry en guadeloupe

Terre d'amour et poumon de la Guadeloupe

Située à l’est de la Basse-Terre et intégrée à l’agglomération de Pointe-à-Pitre, la commune fait office de porte d'entrée pour l'île lorsque vous venez de Grande-Terre. Considérée comme le poumon économique de l’archipel, Baie-Mahault est aujourd’hui le centre vital de la Guadeloupe !

Initialement appelée marquisat de Houêlbourg du nom de son premier gouverneur, le sénéchal Charles HOUÊL, la commune ne fut rebaptisée Baie Mahault qu’au 18ème siècle, en référence au mahot, une variété de palétuvier poussant dans la mangrove, utilisé pour les cordages dans la marine à voile !

Sur son territoire est installé l’Aéroport International de la Guadeloupe ainsi que la zone commerciale de Jarry, que vous ne manquerez pas.

Superficie4 400 HA

Nombre d'habitants23 389

Haut de page
Haut de page

Baillif

mur de pierre en guadeloupe

Terre d'histoire et de savoir

Située au sud ouest de l’île et considérée comme une banlieue du chef-lieu Basse Terre, la commune s’étend depuis 1637 de la rivière des Pères à la rivière du Baillif.

Si vous empruntez la route nationale 2 reliant Basse-Terre à Pointe-Noire, vous apercevrez la tour portant le nom Père LABAT, constitutive à l’origine de plusieurs forteresses érigées à Baillif pour protéger la région de l’invasion anglaise et qui est désormais inscrite aux monuments historiques depuis 1979 !

Une zone industrielle et commerciale s’est aujourd’hui développée et suppléé désormais à celle de Jarry, vous pourrez vous y restaurer mais aussi y effectuer tous vos achats. Egalement dotée d’un petit aérodrome régional, Baillif vous offre une porte de sortie idéale vers les îles du sud !

Superficie2 430 HA

Nombre d'habitants5 837

Haut de page
Haut de page

Basse-Terre

Ville d'Art et d'Histoire

Chef lieu de la Guadeloupe, Basse-Terre tire son nom de sa situation géographique et du vocabulaire marin désignant une terre protégée des vents. Située aux pieds du fameux volcan la Soufrière, elle vous fera découvrir une histoire particulièrement riche !

Dès 1643, Charles Houël, gouverneur et sénéchal de la Guadeloupe achète ces terres à la Compagnie des Isles d’Amérique, fait construire un fort, déplace alors la population sur la rive droite de la rivière qui la traverse. En 1702, les anglais incendient et occupent la ville pendant sept ans, ce qui contribue au développement de Pointe à Pitre. La Seconde Guerre Mondiale accentuera le déclin de la commune.

Aujourd’hui classée ville d’art et d’histoire, Basse-Terre est un parfait témoignage de l’architecture créole depuis l’arrivée des premiers colons. Et si vous êtes féru d’histoire et de culture, passez donc voir la cathédrale Notre dame de Guadeloupe, l’une des plus anciennes de l’archipel !

Ville en perpétuelle mutation, Basse-Terre saura vous proposer une image traditionnelle de la Guadeloupe mais également une vision plus contemporaine !

Superficie578 HA

Nombre d'habitants12 410

Haut de page
Haut de page

Bouillante

L’incontournable de la plongée

Capitale de la plongée sous-marine, de la pêche au gros et du tourisme en côte sous le vent, la commune de Bouillante est l’une des plus anciennes de l’archipel. Tirant son nom de ses sources d’eau chaude, Bouillante vous propose de sérieux atouts touristiques !

La commune tient sa renommée mondiale de son site de plongée de l’îlet Pigeon, baptisé Réserve du Commandant Cousteau mais également grâce à la baie de l’Anse à la Barque connue des flibustiers et réputée comme l’une des plus sûres en cas de cyclones. Encore très peu urbanisée, la baie vous séduira par son charme naturel, entre montagnes verdoyantes et mer bleu azur !

Bouillante possède également la centrale géothermique du bourg, vitrine de la technologie française, le parc zoologique des Mamelles, véritable arche de Noé moderne abritant quelques 85 espèces animales de la Caraïbe et de la Guyane…
Vous pourrez également visiter son église datant de 1827 et construite avec le concours financier des propriétaires terriens qui développèrent à l’époque la culture du café, du cacao, de la vanille, du coton ou encore du tabac…

Bouillante vous apportera tout ce que vous recherchez pour vous offrir de vraies vacances de rêve !

Superficie6 973 HA

Nombre d'habitants7 336

Haut de page
Haut de page

Capesterre Belle Eau

Et Christophe Colomb débarqua…

C’est dans cette région que Christophe COLOMB a débarqué le 04 novembre 1493, lors de son second voyage au lieu-dit « Sainte-Marie ». Connue pour la richesse de ses sols, Capesterre Belle Eau a tourné son activité économique vers l’agriculture, alors si l’envie vous en dit, partez donc à la découverte des plantations de bananes, de cannes à sucre, ou encore de la fameuse fabrique de Sirop de Batterie Moysan !

Les travailleurs indiens qui remplacèrent les esclaves noirs après l’abolition de l’esclavage en 1848 érigèrent le temple de Changy qui figure parmi les plus beaux temples hindous de Guadeloupe ; véritable curiosité dans ce paysage tropical, il vous sera possible de le visiter sous certaines conditions.

Ne passez pas à côté des célèbres Chutes du Carbet qui figurent parmi les cascades les plus impressionnantes des Petites Antilles !

Superficie10 300 HA

Nombre d'habitants19 568

Haut de page
Haut de page

Deshaies

Une ville haute en couleurs

Idéalement situé en bordure de mer, au Nord-Ouest de la Basse-Terre, ce village de pêcheurs alors coupé de la civilisation doit son ouverture au tracé de la route la reliant à sa commune voisine, Pointe-Noire.

Proches des îles de Montserrat et d’Antigua, les corsaires et autres flibustiers firent sa renommée ! En 1804, la population préféra déserter la commune plutôt que d’accepter l’occupation. Aujourd’hui, le cacao, le café et la vanille dont l’essence est la plus recherchée au monde, constituent son développement agricole.

Vous trouverez l’une des plus belles plages de l’archipel dans le quartier historique de Grande-Anse où se trouve également sa première église, ainsi que de nombreuses baies et criques ! Vous qui recherchez un lieu calme et pittoresque, voici votre paradis !

Superficie3 111 HA

Nombre d'habitants4 039

Haut de page
Haut de page

Gourbeyre

Ville d'Eaux

Cette commune paisible du sud Basse-Terre est le passage obligé entre côte au vent et côte sous le vent ! Elle a pris le nom de l’Amiral Gourbeyre qui organisa le secours des habitants lors du séisme du 8 février 1843.

Séduisant dès le 17ème siècle de nombreuses communautés religieuses, les carmes à Dolé, les frères de la charité à St Charles ou encore les jésuites à Bisdary, Goubeyre fut un haut lieu de lutte durant la période révolutionnaire ; et ce n’est qu’en 1837 que « le quartier dos d’âne » fut érigé en commune !

Avec ses sources d’eau minérale, ses stations thermales et ses nombreux parcours de randonnée, Gourbeyre est une commune où tranquillité, calme et bon vivre s’entendent à merveille !

Superficie2 252 HA

Nombre d'habitants7 642

Haut de page
Haut de page

Goyave

Ville des rivières

Si la paroisse de Goyave fut initialement nommée « Sainte Anne de la petite rivière à Goyave », c’est en raison de l’abondance de ce fruit sauvage tout au long des principales rivières de la région !

Jadis, terre de labeur car elle fut l’objet de nombreuses exécutions publiques d’esclaves rebelles, Goyave est aujourd’hui terre agricole riche de nombreuses exploitations.

Si vous avez soif d’ailleurs et d’exotisme, des chutes Moreau à la plage de Sainte-Claire ou du jardin d’eau à l’îlet Fortune, rendez-vous sur des terres authentiques !

Superficie5 830 HA

Nombre d'habitants5 060

Haut de page
Haut de page

Lamentin

port de peche en guadeloupe

Culture et cultures !

C’est bien le lamantin, petit mammifère marin herbivore qui avait disparu des Petites Antilles (mais qui sera bientôt réintroduit !) qui a donné son nom à cette commune du Nord Basse-Terre ! Intégré à l’agglomération de Pointe-à-Pitre et situé dans la partie nord de Basse-Terre, son bourg se situe entre le Grand Cul-de-Sac marin et l’embouchure de la grande rivière à Goyave.

Région agricole par excellence, le Lamentin est non seulement un grand vivier guadeloupéen mais il est également considéré comme la première ville d’art et de culture de l’archipel !

Bordée de mangroves, de forêts marécageuses, de marais herbacés… sur plus de 15 000 hectares, la réserve naturelle du Grand Cul-de-sac marin ne manquera pas d’arguments pour vous séduire !

Et pour récupérer, l'espace Thermo-Ludique René Toribio de Ravine chaude vous attend. Centre dont les sources proviennent directement des hauteurs de la Lézarde, près du volcan de la Soufrière !

Superficie6 493 HA

Nombre d'habitants13 434

Haut de page
Haut de page

Petit-Bourg

Grand attrait !

Donnant sur le grand Cul-de- Sac marin, entre la mer des Caraïbes et le massif volcanique de Basse-Terre, Petit-Bourg appelé autrefois Petit-Cul-de-Sac est la commune la plus étendue de la Guadeloupe !

Elle était naguère une halte bien connue des diligences entre Basse-Terre et Pointe-à-Pitre. Son port, l’un des plus actifs au 18ème siècle fit de la commune le siège de l’Assemblée Coloniale de la Guadeloupe en 1787 avant qu’il ne soit transféré à Basse-Terre, en 1790. Après 1950, la commune attira les notables et les bourgeois qui y construisirent leurs résidences.

Petit-Bourg vous offre aujourd’hui de nombreuses possibilités d’excursions ainsi qu’un tourisme vert de qualité qui saura vous charmer autant que vous dépayser !

Superficie12 556 HA

Nombre d'habitants20 528

Haut de page
Haut de page

Pointe-Noire

Terre d’authenticité

Ce sont les pierres volcaniques noires omniprésentes qui ont donné son nom à la commune créée vers 1715. Longtemps isolée des autres, Pointe-Noire garda la réputation de terre de rébellion et de contestation ; mais Pointe-Noire est avant tout, une cité où la tradition a su perdurer !

Avec ses plages de sable gris, ses chutes d’eau, son parc aquacole, ses musées mais aussi ses jardins, ses parcs et ses habitations authentiques, Pointe-Noire est devenue la commune incontournable de votre séjour !

Superficie5 845 HA

Nombre d'habitants7 689

Haut de page
Haut de page

Saint-Claude

Ville d'eau et de Verdure

Du haut de ses 530 m d’altitude, Saint-Claude est la commune la plus élevée des Petites Antilles. Surnommée « Ville du Volcan » en raison de sa situation géographique, elle est une zone d’agriculture depuis le début de la colonisation et la canne à sucre et le café en sont ses principales richesses !

De nombreux événements historiques y ont eu lieu, notamment dans le quartier de Matouba où des officiers noirs ont préféré se sacrifier plutôt que d’accepter le joug esclavagiste.

Aujourd’hui devenu quartier résidentiel de Basse-Terre, Saint-Claude bénéficie d’un climat sain où ses eaux sulfureuses aux vertus miraculeuses sont connues dans toute la Guadeloupe !

Avec ses eaux thermales, ses nombreuses randonnées et ses balades au départ du Volcan de la Soufrière, Saint-Claude est LA capitale de l’écotourisme qui saura vous faire découvrir les Caraïbes autrement !

Superficie3 430 HA

Nombre d'habitants10 327

Haut de page
Haut de page

Sainte-Rose

Quand tradition et authenticité ne font plus qu’un !

Sainte-Rose doit son nom à Sainte Rose de Lima, sainte patronne des Amériques, des Philippines, du Pérou et de la ville de Lima. Adossée à la montagne, et au nord de Basse-Terre, la commune était découpée au 18ème siècle en sections correspondantes aux grandes habitations sucrières où les champs de cannes à sucre avaient alors remplacés les cultures de tabac et de coton.

Terre de sucre et de rhum, les distilleries de Sainte-Rose témoignent de cet héritage colonial et ne sont à manquer sous aucun prétexte ! De nombreux sentiers vous permettront de découvrir une partie de la faune et de la flore extraordinaire de la forêt tropicale pour vous qui êtes fans de randonnées ! Et pour une pause « bien être », que diriez-vous d’un bain dans les eaux sulfureuses de Sofaia, connues pour leurs vertus relaxantes !

Sainte-Rose ! Ses distilleries et ses musées, ses randonnées et ses balades dans le grand Cul-de-Sac marin… Quand tradition et authenticité ne font plus qu’un !

Superficie11 800 HA

Nombre d'habitants17 574

Haut de page

Office Municipal du Tourisme

Esplanade de verdure, Place Tricolore
97115 Sainte-Rose
+ 590 (0)5 68 00 00

Haut de page

Trois-Rivières

De la civilisation précolombienne aux plantations de cannes à sucre…

Comme vous l’aurez deviné, Trois-Rivières est au croisement de trois cours d’eau : Trou aux chiens, Petit Carbet et Grande Anse ! Située au sud de Basse-Terre entre mer et montagne, la commune dispose de nombreux atouts !

Son sol extrêmement fertile favorise dès 1640 le développement des cultures du manioc et de l’igname, puis du tabac, du coton, de la vanille et du café avant que la canne à sucre ne s’impose au 18ème siècle.

Berceau de la civilisation précolombienne, la commune héberge également le fascinant Parc archéologique des Roches Gravées classé aux monuments historiques depuis 2013 !

De la plage de Grande Anse au musée de la Banane, simple ballade sur le littoral ou randonnée à l’intérieur des terres... Pas de doute, Trois-Rivières à tout pour vous plaire !

Superficie2 934 HA

Nombre d'habitants8 738

Haut de page
Haut de page

Vieux-Fort

Place forte de la broderie

Aujourd’hui, Vieux-Fort est devenu un spot très recherché des surfeurs ! Située au Sud de la Basse-Terre entre Côte-sous-le-vent et Côte-au-vent, la commune dispose d’une position naturelle stratégique ! Autrefois habitée par une population précolombienne chassée par les colons français, la commune fut d’abord construite autour de jardins vivriers.

Le Vieux-Fort construit en 1936 afin d’assurer la défense de la colonie devient centre de broderie traditionnelle en 1980 et vous ouvre désormais ses portes pour une visite, toute en finesse.

Avec ses spots de surf, son clocher le plus vieux de l’île mais aussi son célèbre phare inauguré en 1955 qui marque l’entrée de la rade de Basse-Terre, Vieux-Fort est une commune qui ne manque décidemment pas d’atouts !

Superficie714 HA

Nombre d'habitants1 617

Haut de page
Haut de page

Vieux-Habitants

Terre des Vallées

C’est à Vieux-Habitants que se trouve la plus vieille église de Guadeloupe ! Située dans l'ouest de l'île de Basse-Terre, cette petite commune en côte sous le vent regorge de surprises !

Edifiée au début du 18ème siècle à l’emplacement d’une première chapelle érigée par les frères dominicains, l’église Saint-Joseph tire sa particularité de son clocher à plusieurs toits réalisé par des bâtisseurs originaires du Limousin.

Vieux-Habitants fut l’un des premiers quartiers occupés par les français au début de la colonisation et comme en témoignent les différentes découvertes archéologiques, dans le lit de la rivière Duplessis, les Caribéens auraient également occupé les lieux !

Les plantations d’indigo, de coton et de tabac ont laissé place dès le 18ème siècle au café qui s’est parfaitement acclimaté. Partez donc faire un tour du côté de l’authentique domaine de l’Habitation de la Grivelière et dégustez l’un des tout meilleur café arabica au monde !

De son église atypique à son petit port naturel au mouillage idéal pour la plaisance, la commune de Vieux-Habitants ne manquera certainement pas d’arguments pour vous séduire !

Superficie5 870 HA

Nombre d'habitants7 611

Haut de page
Haut de page