Basse Terre

Basse-Terre

Majestueuse!

Luxuriance et démesure sont les mots qui viennent en premier.

Basse-Terre est dominée par la « vieille dame » soufrière, dont les pentes recouvertes d’une forêt tropicale sublime, vous ferons découvrir l’immensité des fougères arborescentes. Mais, la Basse-Terre est, avant tout, ce rêve d'aventure qui vous permet de vous baigner sous une cascade, vous cacher derrière des feuillages immenses et vous prendre pour Tarzan en vous jetant dans l’un de ses sauts.

Si Basse-Terre est connue pour « sa vraie nature », il n’en demeure pas moins que les produits du terroir que vous y découvrirez, laisserons à jamais vos papilles en éveil : cacao, café bonifieur, vanille, sont autant de fragrances que l’on trouve sur ces coteaux escarpés. Chaque production fait l’objet de visites guidées ou de maisons dédiées qui vous présenteront les savoir-faire ancestraux des îles de Guadeloupe.

La majestuosité de la montagne fait souvent oublier que Basse-Terre vous offre également un littoral admirable. Les plages se parent, ici, de mille couleurs pour mieux vous éblouir. Le rose, l’ocre et le noir sont autant de teintes que vous retrouverez dans les sables de celle qui en premier prit le nom de Guadeloupe. La Perle, Grande-Anse de Trois-Rivières et de Deshaies ne sont qu’un tout petit échantillon de ce que compte la Basse-Terre comme trésors.

 

Baie-Mahault

Dynamique et historique!

Véritable cœur économique de la Guadeloupe, Baie-Mahault tient son nom des palétuviers poussant dans sa mangrove. Le port autonome de la Guadeloupe y est installé ainsi que la zone industrielle de Jarry.

Cette commune est au centre du papillon de la Guadeloupe et dispose ainsi d’un emplacement stratégique, faisant d’elle un passage incontournable. Baie-Mahault offre de nombreux monuments retraçant le passé de la Guadeloupe comme les maisons Wonch et Dupuy, mais, son territoire compte aussi des traces d’un passé plus récent, telle que la première centrale électrique à vapeur de l’archipel.

Après ces visites, une balade sur le bord de mer de cette commune vous fera découvrir la zénitude du Grand-Cul-de-Sac marin qui se prête parfaitement à la pratique de la plaisance.

Superficie4 400 HA

Nombre d'habitants23 389

Haut de page
Haut de page

Basse-Terre

Ville d'Art et d'Histoire

Chef lieu de la Guadeloupe, Basse-Terre tire son nom de sa situation géographique et du vocabulaire marin désignant une terre protégée des vents. Située aux pieds du fameux volcan la Soufrière, elle vous fera découvrir une histoire particulièrement riche !

Dès 1643, Charles Houël, gouverneur et sénéchal de la Guadeloupe achète ces terres à la Compagnie des Isles d’Amérique, fait construire un fort, déplace alors la population sur la rive droite de la rivière qui la traverse. En 1702, les anglais incendient et occupent la ville pendant sept ans, ce qui contribue au développement de Pointe à Pitre.

Aujourd’hui classée ville d’art et d’histoire, Basse-Terre est un parfait témoignage de l’architecture créole depuis l’arrivée des premiers colons. Et si vous êtes féru d’histoire et de culture, passez donc voir la cathédrale Notre dame de Guadeloupe, l’une des plus anciennes de l’archipel !

Ville en perpétuelle mutation, Basse-Terre vous fera sillonner le passé de la Guadeloupe mais, vous éblouira aussi au présent avec, par exemple, l'architecture de l'Artchipel, scène nationale de la Guadeloupe !

Superficie578 HA

Nombre d'habitants12 410

Haut de page
Haut de page

Baillif

Terre d'histoire et de savoir

Baillif est nichée entre deux rivières délimitant son territoire : la rivière des Pères et la rivière du Baillif.

Cette commune dispose d’un aérodrome régional et d’une zone commerciale. Il est difficile de percevoir où s’arrête la ville de Basse-Terre et où commence celle de Baillif tant les deux entités ont de tout temps été liées.

Lorsque vous longerez le bord de mer en direction de Pointe-Noire, vous découvrirez la Tour du Père Labat qui s’inscrivait dans un ensemble de fortifications qui devait protéger Baillif et Basse-Terre des incursions anglaises. Elle est inscrite aux Monuments Historiques de France depuis 1979.

Superficie2 430 HA

Nombre d'habitants5 837

Haut de page
Haut de page

Bouillante

L’incontournable de la plongée

Capitale de la plongée sous-marine, de la pêche au gros et du tourisme en côte sous le vent, la commune de Bouillante est l’une des plus anciennes de l’archipel. Tirant son nom de ses sources d’eau chaude, Bouillante vous propose de sérieux atouts touristiques !

La commune tient sa renommée mondiale de son site de plongée de l’îlet Pigeon, baptisé Réserve du Commandant Cousteau mais également grâce à la baie de l’Anse à la Barque connue des flibustiers et réputée comme l’une des plus sûres en cas de cyclones. Encore très peu urbanisée, la baie vous séduira par son charme naturel, entre montagnes verdoyantes et mer bleu azur !

Bouillante possède également la centrale géothermique du bourg, vitrine de la technologie française, le parc zoologique des Mamelles, véritable arche de Noé moderne abritant quelques 85 espèces animales de la Caraïbe et de la Guyane…
Vous pourrez également visiter son église datant de 1827 et construite avec le concours financier des propriétaires terriens qui développèrent à l’époque la culture du café, du cacao, de la vanille, du coton ou encore du tabac…

Bouillante vous apportera tout ce que vous recherchez pour vous offrir de vraies vacances de rêve !

Superficie6 973 HA

Nombre d'habitants7 336

Haut de page
Haut de page

Capesterre Belle Eau

Et Christophe Colomb débarqua…

C’est là que Christophe Colomb a débarqué le 04 novembre 1493 au lieu-dit « Sainte-Marie ».

La richesse des sols, fait de Capesterre-Belle-Eau une terre agricole où canne à sucre et bananiers sont à leur aise. Vous pourrez d’ailleurs visiter certaines de ces exploitations ! 

Capesterre-Belle-Eau est aussi connue grâce à la présence du Temple hindoue de Changy et le monument aux engagés indiens. En effet, la communauté indienne y a érigé l’un des plus beaux temples de la Guadeloupe et rend hommage aux ancêtres venus remplacer les esclaves à partir de 1854.

Cette commune est aussi celle où vous pourrez admirer les chutes du Carbet, figurant parmi les plus impressionnantes des Antilles. N’hésitez pas à vous arrêter à la plage de Bananier où vous pourrez déguster des plats locaux, les pieds dans le sable noir avec une vue splendide sur Les Saintes.

 

Superficie10 300 HA

Nombre d'habitants19 568

Haut de page
Haut de page

Deshaies

Une ville haute en couleurs

Idéalement situé en bordure de mer, au Nord-Ouest de la Basse-Terre, ce village de pêcheurs, longtemps coupé de la civilisation, doit son ouverture au tracé de la route la reliant à sa commune voisine, Pointe-Noire. Proches des îles de Montserrat et d’Antigua, les corsaires et autres flibustiers firent jadis sa renommée !

Aujourd’hui, le cacao, le café et la vanille dont l’essence est la plus recherchée au monde, sont les fleurons de son agriculture.

Vous y trouverez l’une des plus belles plages de l’archipel dans le quartier historique de Grande-Anse où se trouve également sa première église, ainsi que de nombreuses baies et criques qui, au coucher du soleil, se parent de mille feux ! Vous qui recherchez un lieu calme et pittoresque, voici votre paradis !

Superficie3 111 HA

Nombre d'habitants4 039

Haut de page
Haut de page

Gourbeyre

Ville d'Eaux

Cette commune paisible du sud Basse-Terre est le passage obligé entre côte au vent et côte sous le vent !

Elle prit le nom de l’Amiral Gourbeyre qui organisa le secours des habitants lors du séisme du 8 février 1843 et ce n’est qu’en 1837 que « le quartier dos d’âne » fut érigé en commune !

Avec ses sources d’eau minérale, ses stations thermales et ses nombreux parcours de randonnée, Gourbeyre est une commune où tranquillité, calme et douceur de vivre s’entendent à merveille ! La Marina de Rivière-Sens est un atout non négligeable de la commune permettant de venir se détendre autour d'un verre ou d'un bon repas.

Superficie2 252 HA

Nombre d'habitants7 642

Haut de page
Haut de page

Goyave

Ville des rivières

Rien qu’à l’évocation de son nom les papilles frétillent.

Goyave est de ces endroits où les cieux semblent avoir été cléments. En effet, la forêt splendide offre de somptueuses randonnées. La balade de Moreau, vous fera déambuler loin du sol sur des ponts de bois, vous permettant ainsi de découvrir la flore et la faune de la Basse-Terre.

Cependant, son littoral offre également une vision idyllique du Petit-Cul-de-Sac. Son petit port et l’îlet Fortune sont de véritables lieux enchanteurs.

 

Superficie5 830 HA

Nombre d'habitants5 060

Haut de page
Haut de page

Lamentin

port de peche en guadeloupe

Culture et cultures !

La commune tient son nom du mammifère marin qui est en train d’être réintroduit en Guadeloupe, sur le site de Blachon. Le lamantin, herbivore marin, vivait, jusqu'au XIXe siècle, paisiblement dans les eaux de l’archipel.

La ville est aujourd'hui intégrée à l’agglomération pointoise et son territoire illustre parfaitement la richesse de la biodiversité guadeloupéenne. Mangroves, forêts et rivières débouchent sur la réserve du Grand-Cul-de-Sac marin qui offre de nombreuses possibilités de loisirs.

Pour que votre détente soit totale, l’espace thermo-ludique René Toribio de Ravine Chaude, dédié au bien-être et à la remise en forme, vous permettra de vous délasser dans une eau à 33°, riche de nombreux minéraux et dont les vertus sont reconnues. Le Lamentin dispose également d’une médiathèque et d’un ciné-théâtre pour ceux que la culture inspire.

Superficie6 493 HA

Nombre d'habitants13 434

Haut de page
Haut de page

Petit-Bourg

Grand attrait !

Le saut de la Lézarde, la Karujet, le parc de Valombreuse, … autant d’atouts que vous trouverez dans la commune de Petit-Bourg.

Aux portes de l’agglomération pointoise, elle est l’un des joyaux verts des îles de Guadeloupe. Commune la plus étendue de l’archipel, elle offre de somptueuses randonnées sur la chaîne montagneuse la surplombant. Insérée dans le Parc-National, elle offre une flore extravagante, colorée et dépaysante que l’on peut observer sur des chemins balisés. Les cascades seront l’ultime plaisir de vos balades en forêt. Petit-Bourg est aussi une terre de tradition avec la distillerie de Montebello, mais aussi de nombreux ouvrages architecturaux d’Ali-Tur.

Terre de sportifs, Laura Flessel est l'une des figures de Petit-Bourg.

Superficie12 556 HA

Nombre d'habitants20 528

Haut de page
Haut de page

Pointe-Noire

Terre d’authenticité

Envie de faire du vélo dans les arbres ? De cacao ? De découvrir les métiers du bois ? Bienvenue à Pointe Noire!

Petite commune de la côte sous le vent, elle demeure un lieu paisible où les savoir-faire traditionnels s’épanouissent. Le long de la mer, un port de pêche traditionnel, assure un ravitaillement en poissons juste sortis de l’eau. Un peu plus loin, vous découvrirez l’Habitation Côte Sous Le Vent qui témoigne de la richesse de l’archipel. Orchidées, arbres, papillons et histoire vous raviront alors que les enfants joueront aux jeux en bois.

Pointe-Noire est aussi le lieu où vous découvrirez le saut d’Acomat, magnifique cascade dans un cirque végétal.

Superficie5 845 HA

Nombre d'habitants7 689

Haut de page
Haut de page

Saint-Claude

Ville d'eau et de Verdure

Ville volcan, Saint-Claude est la commune d’altitude des îles de Guadeloupe.

Cette position lui permet d’avoir des températures moins élevées que le reste de l’île. Elle culmine ainsi à 580 mètres au dessus de la mer. La commune, résolument tournée vers l’agriculture, accueille également un département de l’université des Antilles, au sein d’un bâtiment historique remarquablement rénové qui était, jadis, un hôpital militaire.

Ici, vous prendrez le départ pour l’ascension du volcan au départ des bains jaunes dont l’eau sulfureuse a la réputation d’être miraculeuse. Vous découvrirez alors la végétation, en étage, qui vous conduira jusqu'au cratère lunaire de la « Vieille Dame » soufrière. Ce n’est évidemment pas la seule balade que vous propose la commune mais il s’agit de l’emblème de tout l’archipel.

Pour les férus d’histoire, le quartier de Matouba à Saint-Claude est celui où Delgrès et ses hommes ont préféré mourir, plutôt que de connaitre le rétablissement de l’esclavage en 1802.

Superficie3 430 HA

Nombre d'habitants10 327

Haut de page
Haut de page

Sainte-Rose

Quand tradition et authenticité ne font plus qu’un !

Entre la montagne et le Grand-Cul-de-Sac marin, une petite commune s’étend sur un littoral de sable rosé.

La commune aurait pu tirer son nom de la couleur de ses plages mais il n’en est rien, puisque son nom se rapporte à la Sainte Patronne des Amériques, Sainte-Rose de Lima. Sainte-Rose a conservé son activité agricole sucrière ce qui lui permet d’offrir aux curieux de belles visites de distilleries. Résolument tournée vers le tourisme, la ville a su faire de sa position géographique un point fort. Les activités que l’on y trouve sont à la fois dirigées vers la montagne et les randonnées mais, aussi, vers la découverte d’environnements protégés et préservés que sont la mangrove et l’immense lagon dont la nature l’a dotée.

Si vous voulez vous rafraîchir à l’eau sulfureuse de Sofaïa, palmer au milieu des poissons qui ont élu domicile sur la barrière de corail et découvrir la fabrication du rhum, Sainte-Rose vous plaira !

Superficie11 800 HA

Nombre d'habitants17 574

Haut de page

Office Municipal du Tourisme

Esplanade de verdure, Place Tricolore
97115 Sainte-Rose
+ 590 (0)5 68 00 00

Haut de page

Trois-Rivières

De la civilisation précolombienne aux plantations de cannes à sucre…

Comme vous l’aurez deviné, Trois-Rivières est au croisement de trois cours d’eau : Trou aux chiens, Petit Carbet et Grande Anse ! Située au sud de Basse-Terre entre mer et montagne, la commune dispose de nombreux atouts !

Son sol extrêmement fertile favorise dès 1640 le développement des cultures du manioc et de l’igname, puis du tabac, du coton, de la vanille et du café avant que la canne à sucre ne s’impose au 18ème siècle.

Berceau de la civilisation précolombienne, la commune héberge également le fascinant Parc archéologique des Roches Gravées classé aux monuments historiques depuis 2013 !

De la plage de Grande Anse au musée de la Banane, simple ballade sur le littoral ou randonnée à l’intérieur des terres... Pas de doute, Trois-Rivières à tout pour vous plaire !

Superficie2 934 HA

Nombre d'habitants8 738

Haut de page
Haut de page

Vieux-Fort

Place forte de la broderie

Commune la plus au Sud de la Basse-Terre, Vieux-Fort vaut le détour.

La petite commune a le plus vieux clocher de l’île et son église fut l’une des premières de la région à être classée aux monuments historiques. Une pointe très avancée dans la mer, sur laquelle trône un phare, rend cet endroit majestueux. Il est devenu le lieu de prédilection des véliplanchistes confirmés et des promeneurs émerveillés.

Le petit port jouxtant la pointe du phare est un havre de paix où le temps semble s’être arrêté. Vieux-Fort, c’est également un savoir-faire ancestral puisqu'un centre de Broderie et des Arts Textiles vous fera découvrir cette pratique qui a traversé le temps.

Superficie714 HA

Nombre d'habitants1 617

Haut de page
Haut de page

Vieux-Habitants

Terre des Vallées

Vieux-Habitants est la plus ancienne commune des îles de Guadeloupe et, là, se trouvent les origines de Teddy RinerC’est dire si elle est dans l’histoire !

Cette terre, est celle qui, depuis le XVIIIe siècle, a toujours connu une activité caféière dont la réputation transcende largement l’archipel. Pour découvrir cette production, il vous faudra visiter la Grivelière. Loin d’être la seule production de la commune, le café côtoie la vanille, le cacao et chaque producteur se fera un plaisir de vous faire découvrir ses produits.

Le territoire compte également de nombreuses traces amérindiennes comme, par exemple, les roches gravées de la rivière Duplessis. Le passé de la commune est aussi visible grâce aux ruines de l’indigoterie qui témoignent de la présence de cette activité.

Superficie5 870 HA

Nombre d'habitants7 611

Haut de page
Haut de page